Forecasting.ai

Le blog de Forecasting AI

Blog

>

Fun

>

Cinq livres sur l'intelligence artificielle

Cinq livres sur l'intelligence artificielle

Par G.H.

|

9 avril 2020

|

Fun

|

fren

Confinement oblige pour beaucoup de citoyens en France et dans le monde entier, Forecasting.ai vous propose de la lecture avec cinq ouvrages qui traitent de l'Intelligence Artificielle.


Des Robots et des hommes, de Laurence Devillers

Avec Des Robots et des hommes, publié chez l’éditeur Plon, Laurence Devillers, professeure à Paris-Sorbonne, membre CERNA-Allistene et chercheuse en IA au LIMSI-CNRS, propose un voyage passionnant dans le monde de la robotique. Et de nous faire réfléchir sur notre vision des robots en tant qu'être humain. Depuis l'étude de nos mythes de fondation, l'Homme s'est toujours imaginé, ou presque, face à des androïdes ressemblant à son image. Des robots dotés de deux bras, deux jambes et de capacités intellectuelles proches des siennes, pouvant effectuer des tâches multiples et d'ordinaire propres à l'être humain. Des machines humanoïdes donc, que l'on peut retrouver dans de nombreuses oeuvres de science-fiction, que ce soit au niveau littéraire, dans des livres ou des bandes-dessinées, ou au niveau cinématographique. Certains jouissent d'une image positive et bénéfique à l'homme à l'instar de Wall-E. D'autres sont parfois destructeurs et n'hésitent pas à s'en prendre à l'espèce humaine à l'image de Terminator par exemple. Avec cet ouvrage, Laurence Devillers remet en question cette vision quelque peu singulière et édulcorée des robots par rapport à l'état de l'art actuel et à l'état de nos connaissances, jusqu'à remettre en question notre vision de l'intelligence. Des robots qui n'ont ainsi pas forcément une apparence humanoïde, capables seulement d'effectuer, de façon presque parfaite certes, une seule et unique tâche. Les chatbots, aujourd'hui présents dans beaucoup d'activités comme les services après-vente, en sont l'un des exemples criants. Des chatbots qui peuvent répondre à des problématiques d'utilisateurs mais certainement incapables, par exemple, de battre un champion du monde d'échecs comme Deep Blue, lui aussi spécialisé dans un domaine particulier, a pu le faire face à Kasparov. Un livre qui a donc le pouvoir, non seulement de réviser notre jugement sur la robotique, mais aussi de livrer une autre analyse sur l'intelligence artificielle.

Des Robots et des Hommes, Mythes, fantasmes et réalité, la couverture du livre de Laurence Devillers..
Le Mythe de la Singularité, de Jean Gabriel Ganascia

Présent lors du Forum IA organisé le 24 janvier 2018 à la Maison de la Radio, Jean-Gabriel Ganascia, volontiers volubile, est professeur à l'Université Pierre-et-Marie-Curie et expert en intelligence artificielle. Avec Le Mythe de la Singularité, publié aux éditions du Seuil, le chercheur français s'attaque de front à la singularité technologique, une idée conceptuelle issue d'un essai de science-fiction de l'auteur Vernor Steffen Vinge, accessoirement ancien professeur de mathématiques et d'informatique aujourd'hui à la retraite. Un concept qui a pourtant fait des émules parmi les transhumanistes notamment et qui consiste à croire que l'intelligence artificielle dépassera l'intelligence humaine dans un futur plus ou moins proche. Avec ce livre, Jean-Gabriel Ganascia remet donc largement en question cette théorie qui a pourtant fait des convertis à l'instar de Ray Kurzweil, inventeur américain, du Sud-Africain de naissance Elon Musk, voire de Stephen Hawking, génial astrophysicien malheureusement disparu en mars 2018. Le premier imaginait déjà des hommes-machines supérieurs à l'espèce humaine, tandis que les deux derniers craignaient de voir un jour des machines faire peser un risque existentiel sur l'humanité. Le Mythe de la Singularité est par conséquent un essai critique et synthétique réussi sur une vision de l'intelligence artificielle largement encore présente de nos jours. De quoi se forger une idée bien plus précise sur un fait qui n'est, aujourd'hui, toujours pas avéré.

Le livre Le mythe de la Singularité, faut-il craindre l'Intelligence Artificielle de Jean-Gabriel Ganascia.

Des algorithmes à la disruption...


Le temps des algorithmes, de Gilles Dowek et Serge Abiteboul

Paru aux éditions Le Pommier, Le temps des algorithmes revient finalement à la source de l'intelligence artificielle : les algorithmes ! Dans ce livre, Gilles Dowek, Chercheur à l'Inria, Professeur à l'Ecole normale supérieure de Paris Saclay, et Serge Abiteboul, Chercheur à l'Inria et à l'Ecole normale supérieure de Paris, ont pour objectif de vulgariser, ou presque, un phénomène qui est entré depuis maintenant plusieurs années dans nos vies quotidiennes. A l'époque de son écriture à deux mains, c'est-à-dire en 2017, 52% des Français ne savaient pas exactement de quoi il en retournait. Aujourd'hui, la connaissance s'est sans doute beaucoup plus répandue mais il n'est jamais mauvais d'en revenir aux bases. Les coauteurs de cet ouvrage ont donc pris le parti de la pédagogie pour éclaircir certains points sensibles sur un outil, si l'on peut en parler ainsi, présent ainsi dans différents champs d'étude de l'IA. Le machine learning ou le deep learning, pour ne citer qu'eux, les apprécient tout particulièrement. Avec des mots simples et des exemples de la vie de tous les jours, les deux hommes permettent ainsi au plus grand nombre de mieux les appréhender. A les lire, la recette du pain en serait un, permettant ainsi de résoudre un problème sans inventer une nouvelle solution à chaque fois. Il en va de même des algorithmes pour simplement additionner ou soustraire par exemple. Les plus anciens algorithmes, retrouvés en Mésopotamie, auraient ainsi plus de 5 000 ans ! Transposer cela à leur usage dans l'informatique et vous ne serez pas loin d'en comprendre l'essentiel.

Couverture de Le temps des algorithmes écrit par Serge Abiteboul et Gilles Dowek.
Disruption - Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée, de Stéphane Mallard

Voilà un mot à la mode et dont Stéphane Mallard, l'auteur du livre Disruption - Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée, s'est emparé très tôt pour en faire son cheval de bataille. En plein confinement, vous ne vous en rendez peut-être pas compte actuellement et, pourtant, une grande majorité la vit ou la subit. La disruption consiste finalement en une rupture par rapport à un marché établi et peut toucher tous les secteurs et toutes les activités. Le télétravail, devenu en quelques jours un phénomène mondial quand la majorité des personnes se déplaçaient auparavant sur son lieu de travail, en est l'exemple parfait. Rendu possible grâce à l'évolution des technologies notamment, le télétravail est une véritable évolution. Les livraisons de biens ou de produits à domicilie, la réservation d'uber plutôt que de taxis, l'auto-entreprenariat plutôt que le salariat en sont autant d'autres qui ont pris une véritable dimension depuis plusieurs années désormais. Finalement, l'auteur explique dans cet ouvrage en quoi tout est disruptable grâce aux objets connectés, à la blockchain, aux chatbots et, par conséquent, plus généralement grâce à l'Intelligence Artificielle. Ce livre est peut-être la première étape pour rester à la page, comprendre la mécanique de la disruption et réussir à vivre avec son temps !

Intelligence artificielle, une guerre, une menace ?


La guerre des intelligences, de Laurent Alexandre     

Homme aux multiples casquettes, parfois encensé ou critiqué pour ses prises de position, Laurent Alexandre a publié La guerre des intelligences aux éditions JC Lattès en 2017. Ce chirurgien-urologue, entrepreneur (il a par exemple fondé le site Doctissimo), écrivain et essayiste français nous parle ici des intelligences, quelle soit humaine et biologique ou artificielle. Laurent Alexandre s'inquiète presque de la montée en puissance de l'intelligence artificielle face à l'intelligence humaine qui maîtrisait auparavant la première. L'intelligence humaine ou biologique programmait jusqu'en 2010 les algorithmes de l'IA. Mais cela, c'était donc avant. Avant le machine learning ou le deep learning de nos jours, où l'être humain n'a plus vraiment à programmer quoi que ce soit, mais plutôt simplement à les éduquer voire à leur donner des pistes de progression. Une phase où les intelligences artificielles sont capables d'effectuer à la perfection ou presque certaines tâches qui incombaient auparavant encore à l'intelligence humaine. En 2030, les intelligences artificielles, selon l'essayiste, seront interdisciplinaires et capables d'effectuer plusieurs tâches simultanément jusqu'à, dans une quatrième et dernière phase, devenir forte, c'est-à-dire de prendre conscience d'elle-même, comme un être humain finalement. Vision futuriste et peut-être fausse, il n'empêche que La guerre des intelligences offre aussi à son lecteur plusieurs pistes pour enrayer cette progression et maintenir du coup l'être humain au sommet de la pyramide. Farfelu ou non, ce livre, qui a connu un succès certain, reste un livre de référence dans le domaine de l'intelligence artificielle. Et un ouvrage idéal pour parfaire son esprit critique sur l'IA.      


Un incontournable en bonus


Rise of the Robots: Technology and the Threat of a Jobless Future, de Martin Ford

C'est un classique, pour ne pas dire un oeuvre majeure dans le domaine de l'intelligence artificielle. Ouvrage de l'Américain Martin Ford, traduit bien sûr en Français depuis sa parution en 2015, Rise of the Robots relate l'impact de la croissance de l'intelligence artificielle sur le marché du travail. A en croire l'auteur, l'IA va provoquer un immense chambardement au niveau social et économique jusqu'à provoquer une vague de licenciements et la perte d'emplois dans des secteurs d'activité divers et variés. Une thèse qui n'épargnera pas non plus les catégories supérieures ou les personnes ayant un travail qualifié. Une perte d'emplois réelle car l'IA, au contraire des révolutions technologies précédentes comme la révolution industrielle, n'en générera pas de nouveaux. Vous l'aurez compris, une vision pessimiste de l'avènement des robots dans notre société actuelle.

La couverture du livre Rise of the Robots de Martin Ford.